Article ouest france 13 juillet 2020

Publié il y a 4 semaines par

Article ouest france 13 juillet 2020

Ces Normands-là sont des gens de
mer… Ils n’avaient que quelquesmois
quand leur père leur a transmis sa
passion pour la Grande bleue.
Depuis toujours, les frères Buisson
naviguent. L’aîné, Patrice, 56 ans, est
chef d’entreprise à Grandcamp-Maisy,
dans le Calvados. Le cadet, Vincent,
46 ans, est directeur commercial
à Condé-sur-Vire, près de Saint-
Lô. Ils ont un rêve : participer à la
Transquadra, une course transatlantique
en double à la voile.
« Je voulais la faire depuis longtemps,
mais il fallait que mon frère
ait aumoins 40 ans. On n’a pas pu à
la dernière édition mais, cette fois,
on y sera », expliquait Patrice Buisson,
en juillet 2019, alors que les deux
frères prenaient le départ du Tour des
ports de la Manche, à Carentan.
En cet été 2020, ils auraient dû participer
à lapremière étape de la Transquadra,
mais la course au large a été
reportée d’un an en raison de la crise
sanitaire. « On l’a appris mi-avril »,
indique Vincent Buisson.
La Drheam Cup
avant la Transquadra
L’hiver dernier, ils avaient préparé le
bateau de Patrice en vue de la Transquadra,
passant au système IRC, installant
un hydrogénérateur « pour
produire de l’énergie »… « Le bateau
devait être remis à l’eau à Carentan,
fin mars-début avril », précise Vincent
Buisson. Finalement, les frères
Buisson auront attendu dimanche
5 juillet pour le remettre à l’eau, à
Carentan, « pour la première fois
depuis le déconfinement. En revanche,
on avait navigué sur mon
bateau », ajoute Vincent Buisson.
Après ces longs mois à terre, les
Brothers of sails – c’est le nom de
l’association qu’ils ont créée pour leur
projet Transquadra – ressentent
l’appel du large. « On avait envie de
participer à une nouvelle régate.
Mais le Tour des ports de la Manche
a été annulé, ainsi que tous les
autres rendez-vous, comme le Tour
du Finistère, auxquels on aurait pu
prendre part. Patrice a vu que la
Drheam Cup était maintenue. On ne
l’avait jamais faite. » Les frères Buisson
seront, dimanche 19 juillet, au
départ de la course qui s’élancera de
Cherbourg pour rejoindre La Trinitésur-
Mer. Ils concourront dans la catégorie
IRC double à bord de leur
bateau, Le LMA Workwear, du nom
de leur principal partenaire.
« C’est la première fois qu’on participe
ensemble, à deux, à une course
de ce calibre, remarque Vincent
Buisson. Notrebut est surtout de tester
le bateau dans des conditions
réelles de navigation. La Drheam
Cup va aussi nous servir d’entraînement,
ainsi que d’épreuve de validation
pour participer à la Transquadra,
l’an prochain. »
Si les vents sont porteurs, les Normands
seront, en août 2021, au
départ de la première étape, de
LorientàMadère et, en février 2022, à
la seconde étape, entre Madère et la
Martinique.
Émilie MICHEL

toute l'association

Commentaires